Rechercher :

Favoris - Page de démarrage - Me contacter- Forums - RSS

Définir son projet professionnel en fonction de vos envies.

S’il est certain que certains métiers ne correspondent que très rarement à des envies profondes, à un plaisir personnel, à moins d’avoir une personnalité atypique – employés d’abattoirs, dame Pipi, … - il existe, malgré la crise économique, plein de métiers qui peuvent correspondre à vos attentes, à vos besoins.

Evidemment, ils ne vous tomberont pas du ciel, mais en cherchant bien, en vous donnant les moyens, vous pourrez y accéder. C’est important, car actuellement, on passera 40 ou 45 ans de vie active (un jeune de 25 ans devra attendre probablement, si cela existe toujours, sa retraite à 70 ans) sauf à économiser pour être rentier avant.

Ne dites pas :

« Le métier X est très lucratif. J’aimerais tant faire ce métier » au risque, une fois 40 ou 45 ans, de faire un ulcère ou une crise cardiaque à cause du stress si ce métier ne vous correspond pas ou vous fait trop stresser.

Dire : « Je veux faire le métier X, comment adapter mon parcours pour y arriver » est un peu mieux, mais cela revient à mettre la charrue avant les bœufs, à savoir voir le long terme avant de voir si les moyens pour y accéder sont réalistes. Mais on est sur une bonne voie. Vous avez votre but, vérifiez que vous avez vraiment envie d’atteindre ce but. Si vous vous dites « C’est le métier idéal » c’est parfait. Autrement, si vous n’avez pas d’idée professionnel, demandez vous « J’aime faire ceci, cela. Comment mettre en adéquation mes qualités dans mon futur métier ». Préférez un métier un peu moins payé mais qui vous permet de subvenir à vous besoins et qui vous correspond plutôt qu’un travail certes bien payé ou prestigieux mais qui ne vous correspond pas.

« Quels sont les métiers qui correspondent à mon hobby A ou B ? »

Ainsi, les grands parleurs ou les personnes aimant négocier verront une place toute trouvée dans la vente. Ceux qui aiment les enfants en tant qu’éducateurs ou profs. Ceux qui aiment donner des conseils aux autres, professeur ou travailler dans le conseil, …

Partez toujours de vous-même, de vos attentes, pour ensuite faire un métier qui vous corresponde, car dites vous qu’on passera 42 ans à hauteur de 47 semaines/52, et 35 heures par semaine au travail. Autant faire quelque chose qui nous intéresse. Et même si le métier qui vous intéresse est moins rémunérateur qu’une autre profession, dites vous bien que si vous faites un métier que vous aimez, vous le ferez avec cœur et aurez donc des opportunités d’évoluer. Tandis qu’effectuer le métier porteur sans passion ne donnera jamais de bons résultats, au point que vous finirez pas stagner, professionnellement parlant, et donc vous aurez sur le long terme un job moins intéressant et moins rémunérateur que dans la filière moins porteuse à la base.

Conclusion - projet professionnel

Ayez la stratégie gagnante, partez de vous, puis choisissez des études ou un job répondant à votre nature profonde. Si vous vous connaissez bien, tant mieux. Sinon demandez à vos proches comment ils vous perçoivent, n’hésitez pas à faire des tests psychologiques ou aller voir un psychologue pour qu’ils déterminent des traits caractéristiques de votre être, parfois inconscients et dont vous n’avez pas conscience.


Bookmark and Share




Fleche Retour Haut